[Lecture] Une Place à prendre de J.K. Rowling

Début janvier, ma copine KnitSpirit proposait une lecture commune du dernier livre de J.K. Rowling, Une Place à prendre. J'avais acheté le livre (en VO en revanche) juste après sa sortie, et je ne l'avais pas encore terminé donc je me suis dit que ça me ferait une bonne motivation.

The Casual Vacancy

Le livre
Une Place à prendre, J.K. Rowling (28 septembre 2012)
682 pages, traduction de Pierre Demarty
Titre original: The Casual Vacancy

L'histoire
Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancoeurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.

Mon avis
Ce livre a été décrit comme "le premier roman pour adultes de J.K. Rowling", à juste titre dans la mesure où on est vraiment dans la littérature adulte, bien loin de l'univers d'Harry Potter. J'ai essayé de l'aborder sans trop d'a priori.

Pour être honnête, j'ai eu énormément de mal à me mettre dedans. Comme je le disais plus haut, j'ai acheté le livre le 5 octobre, et jusqu'à dimanche dernier je n'avais lu que 70 pages environ… Le début est foisonnant et on se retrouve un peu perdu entre tous les personnages, à essayer d'assimiler qui est qui et qui fait quoi. L'histoire est lente à se mettre en place, et pour les lecteurs en quête d'action vous ne trouverez certainement pas votre bonheur ici, puisque tout se passe dans la tête des personnages. En revanche, une fois que je m'y suis remise, j'ai totalement accroché. L'édition anglaise ne fait "que" 512 pages, et je ne les ai pas vu passer, surtout les derniers chapitres. 
J.K. nous fait une description très réaliste d'une petite ville anglaise comme il doit en exister des milliers d'autres (enfin, pas sordides à ce point j'espère), avec ses petits drames du quotidien et ses catastrophes. C'est cru, franchement grossier par moment (je ne sais pas ce que ça donne en français, mais en VO ça balance du "fuckin" à toutes les sauces, entre autres), mais on s'y croirait. Je ne sais pas si on peut vraiment dire que je me suis attachée aux personnages, avec leurs bassesses, leurs obsessions, tous leurs défauts, mais aucun n'est tout blanc ou tout noir (il y en a quand même qui sont gris bieeeeen foncé). Ils sont bourrés de problèmes tous plus glauques les uns que les autres (de la gamine qui se scarifie au mec avec des pulsions pédophiles…) et franchement on est parfois à la limite du supportable. Je me suis quand même surprise à espérer que quelques-uns s'en sortent, que ça finisse bien, mais non. Amateurs de happy ending, passez votre chemin.

En ce qui concerne le style, après un moment j'ai trouvé qu'on retrouvait bien les descriptions typiques de l'écriture de J.K. Rowling. Elles ne nous épargnent rien et rendent le livre très visuel, au final. Un peu trop peut-être par moments. Je me suis retrouvée à pleurer comme une madeleine à la fin du livre, ce qui m'arrive de temps en temps (que de sensibilité…) mais quand même. Cela dit, je suis contente de l'avoir lu, ne serait-ce que par curiosité pour ce qui pourrait bien sortir de sous la plume de l'auteur après l'immense succès d'Harry Potter.

L'avis des autres
Je vous invite à aller lire l'avis des copines Dreiss, Trukmus, Luckyslug, Pixelperdu et KnitSpirit.

N'oubliez pas le concours avec Zalando pour tenter de gagner des bons d'achat, vous avez jusqu'à demain! Ça se passe ici :)

9 Comments

  1. 1 février 2013 / 15 h 32 min

    Je vois qu'on a eu globalement les mêmes impressions sur certains points. Par contre, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher aux personnages et je n'ai jamais eu l'impression ni l'espoir que certains s'en sortent (sauf peut-être la gamine qui se scarifie).

    Je l'ai lu en VO et les "fuckin'" sont remplacés par des "putain" donc pas mieux niveau vulgarité ^^

    • Selma
      2 février 2013 / 20 h 35 min

      L’ado boutonneux m’a fait de la peine aussi ^^

    • Selma
      2 février 2013 / 21 h 37 min

      Il faut un peu de temps à tout le monde, apparemment!

  2. TêteEnPelote
    15 février 2013 / 8 h 09 min

    Coucou!

    Je vois que je ne suis pas seule à avoir du mal avec les personnages! Par contre, je suis étonnée que tu aies réussi à accrocher autant: ça n'est pas du tout le cas pour moi, même si je suis contente de l'avoir lu, ne serait-ce que par curiosité!

    Même s'il est bien écrit, ce livre me faisait tout simplement déprimer et j'étais irritable pendant toute la période durant laquelle je l'ai lu. ^ ^

    Et oui, niveau vulgarité, c'est le même niveau! ;)

    • Selma
      17 février 2013 / 16 h 02 min

      Ben dis donc, il t’a fait de l’effet! Je me demande si elle n’a pas fait exprès d’en faire des tonnes dans la vulgarité et le glauque, juste pour casser son image… 

Un petit mot?